Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire. Renvoyer le mail d'activation ?

Auteur Sujet: Déontologie des serruriers  (Lu 7487 fois)

Hors ligne Isaac

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
Déontologie des serruriers
« le: Janvier 11, 2013, 01:01:42 pm »
Pour parler d'autre chose, essentielle cependant à notre profession dont l'avenir semble de plus
en plus mauvais, pour ce que je sais surtout en région parisienne. Il s'agit de l'état structuré depuis près
de trente ans du dépannage frauduleux à domicile dont les instigateurs d'origine et actuellement encore
constitue une véritable organisation mafieuse ! Cela est un sujet extrêmement sensible dont les proportions
néfastes au sein de la société française sont incommensurables et s'ajoutant à la crise économique actuelle
doit être absolument et sérieusement débattu.
Cette nouvelle génération de serruriers, heureuse de pouvoir professer un si beau métier, sera confrontée,
si elle ne l'est déjà, à cette hydre économique économique malfaisante qui plombe la possibilité, le plus souvent
des consommateurs de faire appel a de véritables artisans et ces derniers voient leurs perspectives de leurs
activités décliner considérablement !
Merci de me dire ce que vous en pensez....

Hors ligne arsenelupin

  • Modérateur Principal
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5505
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #1 le: Janvier 11, 2013, 07:13:20 pm »
Salut Isaac , content de te voir enfin sur ce forum !!!
D'après toutes les plaintes que l'on observe depuis tant d'années , d'abus en tout genre , salissant le métier de serrurier d'atelier ou de ville , il serait judicieux de créer un " permis d'exercer la profession" ( tout comme le permis de conduire ) .
Si ce projet devait aboutir un jour , nul doute qu' il y aurait vraiment beaucoup de recalés.................   

Hors ligne Isaac

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #2 le: Janvier 11, 2013, 09:59:23 pm »
Heureux d'avoir pu lire si rapidement ta réponse, arsenelupin, sur mon sujet
exprimé dont l'ampleur néfaste malgré les nombreuses plaintes et procès dont
tu fais allusion n'inquiète pas plus les journalistes de ce pays.
On a l'impression, excuse moi du peu, qu'ils bouffent dans la même gamelle de
laxisme judiciaire qui freine toute vélleité  de solution radicale contre ce fléaux
de l'arnaque organisée, mafia oblige, dans le dépannage.
J'avoues que nous sommes tous dépassés aujourd'hui, sachant que la plupart de ces plaintes portées
par "main courante" dans les commissariat de police deviennent souvent sans
suite. Le plancton qui vous reçoit prend des notes sur un carnet dont l'entête
publicitaire concerne l'une de ces "boites de taxe" qui vous grugent, ainsi que le stylo
avec lequel il écrit et le calendrier qui lui sert de sous-main est de la même source  !
M'étant souvent renseigné auprès des cerbères, leur réponse fut invariable mais
la situation inchangée : "Nous refuserons bientôt l'acceptation de ces cadeaux qui
entraîne de la concurrence déloyale, afin que la confiance retourne aux artisans
de quartier".
Tous ces quartiers de Paris, justement, ont de "fausses boutiques" de dépannage n'excédant pas
une quinzaine de mètres carrés où l'on peut voir de la publicité affichée offerte par
les marques, une table et un téléphone, au mieux !
L'inventaire de mes observations et l'analyse très réaliste que j'ai établi depuis plus
de vingt cinq ans sur notre sujet qui furent médiatiquement mais de manière trop
minime diffusés m'ont causés quelques problèmes dont surtout des menaces physiques, lors
que je n'ai désigné personne de façon nominale. Je pouvais le faire avec de nombreuses
preuves à l'appui, mais qui m'aurait protégé ?

Ta suggestion d'un label de qualité, qui est ancienne et qu'il faudrait réexaminée est
très bonne, mais cet état puissant de l'arnaque organisée aura bien du mal à être
éradiqué avec cette unique mesure.
« Modifié: Janvier 11, 2013, 10:05:23 pm par Isaac »

Hors ligne arsenelupin

  • Modérateur Principal
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5505
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #3 le: Janvier 11, 2013, 10:53:02 pm »
Le problème éternel , lorsque l'on dénonce le réalité , c'est que ça gêne...........
Dire que le fabricant " untel" vend une merde référencée *******, ou que tel société de dépannage , ne vient
pas chez vous pour véritablement  vous dépanner , mais pour vous vider littéralement votre compte en banque , que vous soyez une personne âgée , vivant à la limite de la misère ou une personne handicapée , ça gêne aussi .
Donc il faut en parler autour de nous , chaque jour , et diffuser le maximum d'infos .......

Hors ligne Isaac

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #4 le: Janvier 12, 2013, 10:34:04 am »
Il ne se passe pas un jour depuis près de vingt sept ans où j'ai
pris connaissance du phénomène que je n'en parle pas !
Je m'en suis même instruit considérablement et en ai fait un véritable cheval
de bataille qui attend pour agir avec plus de fracas des opportunités
médiatiques adaptées....
Mais ça n'est qu'un point de focalisation touchant à ma vie professionnelle,
et j'en ai d'autres bien plus heureux, lors que  celui-ci soulève tellement une
question d'éthique propre à tout homme et société qui s'exige "évoluée".
En ce qui concerne notre société française à ce sujet par exemple, ça craint !

Hors ligne Marco

  • Newbie
  • *
  • Messages: 30
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #5 le: Janvier 13, 2013, 02:41:04 am »
Bonsoir Ametal07,


Merci beaucoup pour tous ces renseignements.

En ce qui me concerne, connaissant bien l'ouverture fine, j'ai été consultant pour le magazine Moto Journal pour un Dossier vol sur les antivols motos, je souhaiterais développer le côté consultant en ouverture fine.

Hors ligne Marco

  • Newbie
  • *
  • Messages: 30
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #6 le: Janvier 13, 2013, 02:55:43 am »
Bonsoir Isaac et Arsenelupin,


Il y aurait un Cap et Bep de dépanneur serrurier, comme cela se fait dans la quasi-totalité des professions cela se passerait mieux. Un coiffeur pour ouvrir un salon de coiffure doit possèder un Bep. Pourtant une coupe de cheveux et quand même moins importante que notre sécurité et que celle de notre habitation.

Il y a aussi le problème et non des moindre, du CNPP, qui sont juges et parties, en situation de monopole et détenteur de la marque A2P. Cette marque (A2P) a été créée en 1984 par les assureurs et les gros fabricants. les premiers pour éviter de boire la tasse et les seconds pour écraser les petits fabricants. Eh à dire que l'A2P est la référence pour le commun des mortels !!!!

Hors ligne Isaac

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #7 le: Janvier 13, 2013, 11:12:07 am »
Ce que tu suggère Marco est intéressant mais bien éloigné du constat
de fraude organisée à grande échelle dans nos professions que j'essaie
de dénoncer le plus clairement possible.
Il existe de multiples intervenants dans le dépannage possesseurs de
diplômes afférents et employés de ces "sociétés de taxe".
C'est le principe déontologique qui est largement dévoyé !
Aussi on sait que nombre de bons techniciens sans diplôme ayant  appris
sur "le tas" passionnement leur métiers dirige leurs entreprises ou sont
des employés attentifs à cette déontologie.

Exemple que vous savez tous, le plus répandu dans l'agissement pervers
de ces sociétés qui pullulent sur la toile informatique et dans ces publicités
cartonnées distribuées à domicile :
L'intervention en urgence pour une porte claquée qui aurait du coûter au
client une somme variant entre 60 et 120 euros, un peu plus si ça se produit
la nuit ou un dimanche, se déroule de la façon suivante :
L'intervenant "mercenaire", dressé en ce sens, fera son numéro bien rodé,
arguant de sa difficulté pour cause de problèmes inhérent à l'état de la porte,
proposera de "flinguer" la serrure ou même endommagera en partie cette
porte pour l'ouvrir. Si son client est sceptique, il saura lui mettre dans certains
cas un coup de pression efficace, ce qui fonctionne surtout si celui-ci est une personne
âgée ou fragile pour moult raisons.
Si le client est sceptique mais plus "solide", notre voyou proposera alors ce dont
nos compagnie d'assurances nationales commencent de plus en plus à rechigner,
vous l'aurez deviné, une déclaration frauduleuse de tentative d'effraction.
Dans tous ces cas de figure la fourniture et la main d'oeuvre seront abusivement
tarifées.

On pourrai écrire abondamment sur le sujet de l'arnaque généralisée dans le
dépannage, mais le plus intéressant serait d'appréhender dans le détail la complexité
structurelle de ce que je nomme "mafia organisée" et tentaculaire dont on prouverai
 l'existence des "parrains".
Nous avons depuis quelques années suivis des pistes intéressantes et si le
"feuilleton" vous intéresse, où encore si certains d'entre vous ont des informations
probantes, nous pouvons continuer à en débattre ici.
Il est important de rendre leur digne reconnaissances à nos métier, rétablir le droit
des consommateurs à choisir sans être abuser, alerter les pouvoirs publiques d'un
fléaux économique qu'ils ont laissé trop longtemps grandir.
« Modifié: Janvier 13, 2013, 11:13:38 am par Isaac »

Hors ligne Marco

  • Newbie
  • *
  • Messages: 30
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #8 le: Janvier 13, 2013, 03:45:33 pm »
Il existe de multiples intervenants dans le dépannage possesseurs de
diplômes afférents et employés de ces "sociétés de taxe".
C'est le principe déontologique qui est largement dévoyé !
Aussi on sait que nombre de bons techniciens sans diplôme ayant  appris
sur "le tas" passionnement leur métiers dirige leurs entreprises ou sont
des employés attentifs à cette déontologie.
Je suis d'accords avec toi. Rien ne vaut un technicien passionné par sont métier, même s'il n'a pas de diplôme.
Cependant, d'après mes souvenirs, un CAP demande 3 années d'études et un BEP 2 années. S'il fallait soit un CAP soit un BEP, non pas afférent, mais de dépanneur serrurier. Actuellement, il n'existe que des formations de quelques jours pour les personnes qui souhaitent avoir une formation de dépanneur serrurier. C'est ridicule ! Et en plus, le prix de ces soi-disant formations n'est pas donné ! Si pour devenir dépanneur serrurier, il fallait faire 2 à 3 années , une bonne partie des personnes qui font ce métier pour escroquer les gens iraient voir ailleurs.

Mais qui voudrait d'un diplôme officiel (CAP ou BEP) de serrurier dépanneur demandant 2 ou 3 années d'études ?

- Les escros ? NON

- les centres de formations actuels ? NON (Ils n'ont pas les structures et les professeurs pour enseigner les autres matières et ils ne pourraient plus vendre d'outils, et encore moins, d'outils dont ils savent pertinemment que le serrurier dépanneur n'a nul besoin, mais que les stagiaires en reconversion (n'ayant aucune connaissance du métier et voulant bien faire) s'en pressent d'acheter, pensant s'équiper correctement pour faire un travail de bonnes qualités.

- Les fabricants ? NON, ils y trouvent leur compte. Plus on remplace de serrures détruite inutilement, meilleur sera leur chiffre d'affaire. De plus, meilleure sera leur image. Ce dernier point demande peut-être une explication. Si un serrurier fait une ouverture fine sur une serrure, le client sera certes content de ne pas payer une nouvelle serrure, mais que pensera-t-il de sa serrure et du fabricant qu'il lui aura fait miroiter dans sa publicité, une serrure avec des anti-crochetages ? Pire encore si elle est A2P ! Et pourtant quand on voit qu'un cylindre Héracles Y8 peut être monté sur une serrure 1 étoile, c'est se foutre des consommateurs. Les consommateurs peuvent remercier le CNPP et l'état qui leur laisse le monopole des tests. 

- Les quincaillers ? OUI, maintenant qu'ils commencent à souffrir. Les grosses sociétés de dépannage, vu le débit des serrures portes et cylindres se fournissent directement aux fabricants, court-circuitant ainsi les quincaillers.

- Les serruriers dépanneurs honnêtes ? Bien sûr que OUI.

   
 



Nous avons depuis quelques années suivis des pistes intéressantes et si le
"feuilleton" vous intéresse, où encore si certains d'entre vous ont des informations
probantes, nous pouvons continuer à en débattre ici.
Il est important de rendre leur digne reconnaissances à nos métier, rétablir le droit
des consommateurs à choisir sans être abuser, alerter les pouvoirs publiques d'un
fléaux économique qu'ils ont laissé trop longtemps grandir.
Le "feuilleton" m'intéresse.
De mon côté, je suis en train d'essayer de faire changer les choses, mais sur un autre axe (les fabricants et  le CNPP). Il me semble plus facile et plus logique de commencer par là (à nettoyer la racine). Dans un deuxième temps s'attaquer aux branches pourries.


 

Hors ligne Isaac

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
Déontologie des serruriers -suite
« Réponse #9 le: Janvier 13, 2013, 03:50:01 pm »
Je n'ai rien contre les formations traditionnelles scolaires pour devenir un bon serrurier
ou autre métier artisanal, si la pédagogie insufflée est bonne, motivant avantageusement
les élèves. Mais ça n'est pas toujours le cas.
D'autre part, et c'est banal de le dire, l'enseignement dans des établissement spécialisés
ne vaut que d'un tiers au maximum de l'enseignement que le terrain prodigue.

Pour avancer un peu plus dans le débat, à propos de ces jeunes mercenaires qui ont été dressés
pour "faire le plus d'argent possible" en se conduisant malhonnêtement, il faut savoir qu'au départ
leurs vie de désoeuvrés pour bon nombre d'entre eux dans les cités pauvres et difficiles, sont détournées
par ces patrons escrocs qui ne leurs promettent pas uniquement un bon métier....
Ces mêmes patrons, je le répète, bien organisés en une structure mafieuse solide,  au lieu de
participer a l'amélioration du sort social, instructif et éducatif de ces jeunes, suscitent leurs dévoiement !!!

Hors ligne Isaac

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #10 le: Janvier 15, 2013, 09:11:37 am »
A tous,

Je ne suis pas surpris de votre silence qui subitement accompagne mon dernier texte.
Peut-être êtes vous très peu nombreux a vous y intéresser.
Je n'ai eu pour l'instant seulement deux intervenant qui semblaient réactifs à une
situation qui concerne aujourd'hui la plupart des grandes villes de France en matière
de délinquance économique mafieuse touchant au-delà même du dépannage a domicile,
la pratique compétente et honnête de nos métiers.
J'avais l'intention de vous conduire a un récit possiblement partagé qui n'est pas une
fiction lors que les éléments graves qui y figurent affectent considérablement tout un
pan de la société française par extension.
Peut-être encore, ce forum aurait beaucoup moins d'audience que je ne l'imaginais, mais
notre sujet ici exposé pourrait permettre de l'amplifier.
J'en doute tout de même, malgré son importance.

Rendre ses lettres de noblesse a des corporations touchées par la veulerie et la cupidité
de mafieux richissimes dont la responsabilité est énorme dans l'étendue de la crise économique
est une gageure difficile, tant l'apathie et l'égoïsme individuel ne transcendent plus que des
désirs pantouflards devant un bon pastis, surtout !

Bien à vous tous !

Hors ligne Benjamin3

  • Newbie
  • *
  • Messages: 5
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #11 le: Juin 13, 2013, 12:41:31 pm »
Bonjour,


Merci beaucoup pour le partage de ces infos excellentes . :)

Benjamin

Hors ligne arsenelupin

  • Modérateur Principal
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5505
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #12 le: Juin 19, 2013, 06:25:48 pm »
Certaines boîtes de dépannage , peu scrupuleuses , ne seraient pas ce qu'elles sont ( on a oublié de le dire ) aujourd'hui , si FRANCE TELECOM , ceci depuis presque 30 ans , n'avait pas profité d'une brèche béante , qui leurs a permis de vendre des centaines , voir des milliers de lignes téléphoniques ,attribuées à des adresses virtuelles ....
Et oui , nous sommes en 2013 , et on ne légifère toujours pas à ce sujet !!!
Le tiroir-caisse d'abord , le "brave" consommateur après ........
 
« Modifié: Juillet 18, 2013, 06:45:40 pm par arsenelupin »

Hors ligne matounice

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 230
Re : Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #13 le: Juillet 18, 2013, 06:38:06 pm »
Certaines boîtes de dépannage , peu scrupuleuses , ne seraient pas ce qu'elles sont ( on a oublié de le dire ) aujourd'hui , si FRANCE TELECOM , ceci depuis presque 30 ans , n'avait pas profité d'une brèche béante , qui leurs a permis de vendre des centaines , voir des milliers de lignes téléphoniques ,attribuées à des adresses virtuelles ....
Et oui , nous sommes en 2013 , et on ne légifère toujours pas à ce sujet !!!
Le tiroir-caisse d'abord , le "brave" consommateur après ........
 

sans parler des pages jaunes .....des courriers AR que j'ai fais pour dénoncer de faux artisans serruriers la lettre est déjà dans les matrices , le client ( l'escroc) assume l'entière responsabilité de son inscription .... et les tribunaux classe sans suite .... sur la cote il faudrait prendre le maquis pour leur déclencher une guerre ouverte ...
« Modifié: Juillet 18, 2013, 06:46:30 pm par arsenelupin »

Hors ligne arsenelupin

  • Modérateur Principal
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5505
Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #14 le: Juillet 18, 2013, 06:47:59 pm »
POUR INFO : Modification précédente concernant une correction orthographique .

Forum de la Serrurerie

Re : Déontologie des serruriers
« Réponse #14 le: Juillet 18, 2013, 06:47:59 pm »

 

Sitemap 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16